Vous êtes ici : Accueil > Le bouturage des Adromischus

 Bouturage d'Adromischus maximus

Sur cette page vous pourrez suivre l'enracinement d'une feuille d'Adromischus maximus.

A propos de la plante choisie

J'ai choisi Adromischus maximus qui provient de la cote ouest d'Afrique du sud. Cette espèce est réputée difficile à bouturer.

La mise à raciner d'une feuille

La feuille une fois détachée du pied est placée dans une boîte à côté de semis, au chaud et 12 heures de lumière par jour (jour 0, le 1 décembre 2008). Elle y reste un mois. La plaie a le temps de cicatriser et la chaleur va l'inciter à entrer/continuer sa période de végétation. Au bout de ce délai, le pédoncule est emballé dans un plastique opaque qui contient un mélange de tourbe et de sable siliceux fin. L'ensemble est humidifié sans plus. La feuille est toujours conservée dans les mêmes conditions. Au bout de 10 à 15 jours (15 décembre) je déballe très précautionneusement le pédoncule pour vérifier la présence de racines. Il est indispensable de regarder afin de vérifier un éventuel début de pourriture qui obligerait à couper et tout recommencer. Si je constate la présence de racines, je rempote en faisant attention de ne pas les casser. S’il y a du sable collé dessus, je le laisse. J'arrose la zone entourant le pédoncule et pas le reste. La raison est que la feuille risque de pourrir. Sous une feuille posée à plat, l'humidité est plus présente et des moisissures finissent par se développer faisant pourrir la bouture.

L'évolution au fil du temps

À gauche 24 décembre 2008, à droite, 2 janvier 2009 On voit bien que la feuille se développe très lentement mais que les racines s'allongent et se multiplient. Par-contre les racines secondaires n'aboutissent pas dans le substrat stoppent leur croissance. (celles qui pointent vers le haut).

Adromischus maximus bouture
Fin décembre 2008
Adromischus maximus bouture
30 janvier 2009
Adromischus maximus bouture
15 mars 2009, la feuille grandit
Adromischus maximus bouture
Les petites proéminences rouge à la base sont les prochaines feuilles. C'est long. Pourtant la chaleur, la lumière et l'eau y sont.


Au bout de 4 mois et demi, je décide de la mettre dans la serre, dans un pot de 10 cm de large, à la lumière naturelle et plus sous les tubes. De toute façon dans son petit pot les racines n'auront bientôt plus de place pour se développer. Je prévois de l'ombrager sinon gare aux brûlures qui lui seraient fatales. Le substrat est composé de 40% de terre de mon jardin et le reste de graviers de granit, de sable et de tout petits cailloux et à peine de sable très fin (sable de Fontainebleau).

Adromischus maximus bouture
Fin avril 2009. La feuille grandit et une seconde est apparue. Le rempotage et la mise à la lumière du soleil l'a boostée.
Adromischus maximus bouture
Décembre 2009. La plante a arrêtée sa croissance.
Adromischus maximus bouture
Décembre 2009. Autre vue.
Adromischus maximus bouture
Décembre 2009.
Adromischus maximus bouture
Décembre 2011.

La plante a vraiment grandi. On voit bien l'épaisseur de la tige, elle va porter une plante plus grande que les autres du même genre. Maintenant si je veux stimuler sa croissance il va falloir la changer de pot pour laisser plus de place à ses racines.

Adromischus maximus bouture
Décembre 2011.
Photographies prises 2008 et 2009, textes mis à jour en 2019
Adromischus.fr  --  https://adromischus.fr/ --  Florent Papadopoulos 2019-2021  --  Villeneuve Saint georges  --   Valid XHTML 1.0 Strict   Valid CSS niveau 3   --  Accessibilité   --   Bannière par kolibri5 de Pixabay